Equipe 3 – Cultures locales, santé globale

Présentation de l’équipe

L’Unité de recherche initiale fondée en 2001 (UR 36 de l’IRD “Prise en charge du Sida en Afrique”) développait une approche pluridisciplinaire, la dimension anthropologique étant portée par un groupe de chercheurs issus du Laboratoire d’Ecologie Humaine et d’Anthropologie d’Aix-en-Provence, puis par le Centre de Recherche Cultures, Santé, Sociétés (CReCSS, JE 2424) de l’Université Paul Cézanne. En 2007, une équipe de l’unité devenue UMR 145 s’est individualisée sous l’intitulé : « Du médicament au traitement social du sida », puis à partir de 2012, dans le cadre de l’UMI 233 : « Cultures locales, santé globale ».

Elle développe des recherches dans le domaine de l’anthropologie de la santé, en proposant des analyses des faits de santé qui contribuent à la fois à la production de connaissances anthropologiques — y compris théoriques – et à l’amélioration des dispositifs sanitaires. Cette ambition est rendue possible par la double formation (médicale et anthropologique) de plusieurs chercheurs de l’équipe (A. Desclaux, P. Hancart-Petitet, B. Taverne), et par le cadre de l’Unité qui associe virologie, sciences médicales, santé publique et sciences sociales, et permet un engagement dans des programmes de recherches pluridisciplinaires

TAVERNE Bernard

TAVERNE Bernard

Poste - CRHC Responsable

Courriel - bernard.taverne@ird.fr

Telephone - +33 6 22 74 06 31

Faits marquants

2014 : [VULNERABILITES] Publication n°spécial Bull. Société de path Exo : Suivi médico-anthropologique des personnes vivant avec le VIH traitées par ARV à Dakar (1999 – 2011) B. Taverne ed., résultat des recherches inter/pluridisciplinaires, 18 articles en complément des 47 articles, chapitres d’ouvrage ou rapports publiés à partir de cette recherche entre 2000 et 2014, articulant étroitement anthropologie et santé publique.

2014 : [EPIDEMIES] Engagement dans la Riposte à Ebola au Sénégal et en Guinée : d’abord en recherche opérationnelle et analytique au Sénégal (Projet Epidémie d’Ebola et production sociale de la confiance au Sénégal, EBSEN), puis en Guinée (Programme multidisciplinaire PostEboGui : [Re]vivre après Ebola en Guinée, étude de cohorte multidisciplinaire) en 2015. Au vu de l’accroissement de la menace épidémique régionale, création du Réseau ouest-africain SHS Ebola en septembre 2014, devenu par la suite Réseau Anthropologie des Epidémies Emergentes (qui regroupe 145 membres dans une quinzaine de pays).

2015 : [EPIDEMIES] Renforcement de la dimension régionale, avec mise en place du Programme Anthropologie Comparée de l’épidémie Ebola (dans cinq pays : Bénin, Burkina Faso, Côte d’ivoire, Guinée et Sénégal). Organisation du Colloque EboDakar 2015 (Epidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, Approches ethno-sociales comparées) en mai 2015, premier colloque en sciences sociales sur l’épidémie d’Ebola organisé en Afrique, qui met à profit la mobilisation du Réseau RAEE et un partenariat scientifique avec les autorités sanitaires sénégalaises et régionales (financement Organisation Ouest-Africaine de la Santé).

2015 : [MEDICAMENT] Publication d’ouvrages Anthropologie du médicament au Sud. La pharmaceuticalisation à ses marges (A. Desclaux et M. Egrot, eds.) et Nouveaux enjeux éthiques autour du médicament en Afrique, Analyses en anthropologie, droit et santé publique (M. Badji et A. Desclaux, eds) qui offrent un cadre conceptuel pour une analyse anthropologique critique du médicament au Sud.

2016 : [ENFANTS] Présentation des résultats de l’étude Évaluation de la prise en charge décentralisée des enfants infectés par le VIH au Sénégal (EnPRISE1), multidisciplinaire, initiée par B. Taverne en 2015, en collaboration avec l’Equipe 1 et 2, est complétée par une enquête anthropologique (EnPRISE2) (financement et soutien national sénégalais). Cette étude a déterminé la définition de la stratégie nationale de prise en charge pédiatrique au Sénégal.

2018 : [TRANSVERSAL] La réflexion sur le rôle des anthropologues en situation de crise (contribution ou critique des interventions de santé publique, distance et engagement) s’est prolongée par une réflexion sur l’éthique de la santé publique dans l’urgence (consultation OMS) et sur l’éthique de la recherche, culminant avec la coorganisation du premier Colloque sur l’éthique de la recherche en Guinée-Conakry (Regards éthiques pluridisciplinaires en sciences sociales, environnement et santé, 6 – 8/02/2018).

Localisation

Les effectifs de l’équipe 3 se partagent entre le centre IRD de Montpellier, le CRCF à Dakar (Sénégal) et le CERFIG à Conakry (Guinée).

Axes de recherche

Les grands thèmes de recherches de l’équipe 4 sont les suivants :

  1. Vulnérabilités, VIH et systèmes de soins (VULNERABILITES VIH)
  2. Accès et qualité des traitements (EQUITE TRAITEMENTS)
  3. Émergences, temporalités, crises épidémiques et « préparation » (EPIDEMIES EMERGENTES)

Ces thèmes de recherches, articulés entre eux, traitent tous de l’interface entre pathologies infectieuses, changements environnementaux, réponses sociales et systèmes de santé.

Projets

Grand âge et VIH au Cameroun et au Sénégal, anthropologie du vieillissement et de la maladie
        • Porteur : Bernard Taverne
        • Pays : Sénégal, Cameroun
        • Objectif principal : Décrire et analyser l’expérience et les perceptions du vieillissement chez des personnes âgées (≥ 70 ans) vivant avec le VIH au Cameroun et au Sénégal
        • Financeur : Sidaction
        • Partenaires : au Sénégal : CRCF ; au Cameroun Université de Yaoundé, CASS – RT Center for Applied Social Science Research and Training
        • Année début/fin : 2021-2023
        • Contact : bernard.taverne@ird.fr
Approches anthropologiques de l’échec thérapeutique chez les enfants et adolescents vivant avec le VIH en contexte décentralisé au Sénégal (ETEA-VIH)
        • Porteurs : K. Sow (CRCF), B. Taverne (IRD)
        • Pays : Sénégal
        • Objectif principal : Analyse des dimensions sociales de l’échec thérapeutique pédiatrique et des réponses de santé publique dans le contexte de décentralisation au Sénégal
        • Financeur : ANRS | MIE
        • Partenaires : CRCF
        • Année début/fin : 2020-2022
        • Contact : bernard.taverne@ird.fr
Conditions d’acceptabilité et de faisabilité d’un traitement innovant de l’infection à VIH par voie injectable et à action prolongée, au Sénégal (TIVIH)
        • Porteurs : Bara Ndiaye et Bernard Taverne
        • Pays : Sénégal
        • Objectif principal : Déterminer les conditions d’acceptabilité et de faisabilité d’un traitement ARV à action prolongée administré par voie injectable en traitement de l’infection à VIH, à Dakar
        • Financeur : ANRS | MIE
        • Partenaires : CRCF
        • Année début/fin : 2021-2022
        • Contact : bernard.taverne@ird.fr
Introduction des traitements ARV injectables pour les personnes vivant avec le VIH au Sénégal (TIVIH-accès)
        • Porteurs : Karim Diop (CRCF); Guillaume Breton (Solthis)
        • Pays : Sénégal
        • Objectif principal : Accompagner et de documenter l’accès à ces traitements innovants au Sénégal, par un processus de recherche multidisciplinaire
        • Financeur : ANRS | MIE
        • Partenaires : CRCF, Solthis
        • Année début/fin : 2023-2025
        • Contact : bernard.taverne@ird.fr
Impact clinico-virologique et Obstacles au succès thérapeutique de l’introduction du Dolutégravir chez les Adolescent.e.s en zone décentralisée au Sénégal (IODA)
        • Porteurs : Karim Diop (CRCF); Guillaume Breton (Solthis)
        • Pays : Sénégal
        • Objectif principal : Analyser par une approche pluridisciplinaire le taux de succès virologique (ARN-VIH<50 cp/mL et <1000 cp/mL) chez les AVVIH ayant initié un traitement DTG depuis plus de 6 mois à l’entrée dans la cohorte et le poursuivant à 12 et à 24 mois, en contexte décentralisé au Sénégal.
        • Financeur : ANRS | MIE
        • Partenaires : CRCF, Solthis
        • Année début/fin : 2023-2025
        • Contact : bernard.taverne@ird.fr
Bien vieillir avec le VIH au Cameroun et au Sénégal. Intégration de la prise en charge des comorbidités et du vieillissement entre la clinique et la communauté (VIHeillir)
        • Porteuse : Laura Ciaffi
        • Pays : Cameroun, Sénégal
        • Objectif principal : Améliorer les dispositifs de prise en charge des PVVIH âgées de plus de 50 ans au Cameroun et au Sénégal en intégrant la prise en charge des cinq comorbidités prioritaires durant les visites de routine
        • Financeur : Expertise France
        • Partenaires : CRCF, Hôpital Militaire de Ouakam à Dakar et Centre de Traitement Ambulatoire du CHU de Fann de Dakar, CNLS du Sénégal et du Cameroun, DLSI (Dakar), IRD « TransVIHMI », Positive Generation (Cameroun), RNP+ (Sénégal)
        • Année début/fin : 2021-2023
        • Contact : lauraciaffi2002@yahoo.fr
Homosexualité, migration et VIH/sida en Afrique de l’Ouest et au Maghreb : vulnérabilités médicales et sociales des HSH sénégalais exilés à l’étranger (GayM)
        • Porteurs : Cheikh Tidiane Ndour (DLSI, Sénégal), Christophe Broqua (CNRS, France)
        • Pays : Sénégal, Côte d’Ivoire, Mauritanie
        • Objectif principal : Décrire et analyser les dynamiques et les vulnérabilités médicales et sociales face au VIH des homosexuels sénégalais dans leurs trajectoires de migration en Mauritanie et en Côte d’Ivoire
        • Financeur : ANRS | MIE
        • Partenaires : Division de lutte contre le sida et les IST (DLSI, Ministère de la santé et de l’action sociale, Sénégal), CRCF (CHU de Fann, Sénégal),
        • Année début/fin : 2022-2024
        • Contact : gabriele.laborde-balen@ird.fr
De l'exemption du paiement des soins à la couverture universelle en santé au Sahel (UNISSAHEL)
        • Porteurs : A. Desgrées du Loû (IRD CEPED) [coordination générale] ; K. Sow pour le Sénégal
        • Pays : Sénégal, Mali, Tchad
        • Objectif principal : Comprendre les modalités de mise en œuvre des dispositifs de protection sociale en santé et d’étudier ses impacts directs et indirects. Le programme se décline en objectifs spécifiques, communs aux trois pays et qui portent sur les stratégies nationales de financement (diversité des acteurs et des mécanismes institutionnels), sur la mise en œuvre et l’impact de ces différents régimes de financement et initiatives d’accompagnement de la gratuité sur la santé des personnes, sur le fonctionnement des centres de santé et sur le système de santé en général. Les différentes échelles depuis les niveaux micro aux niveaux macro sont étroitement imbriquées dans ce programme mené par une équipe pluridisciplinaire de chercheurs en santé publique
        • Financeur : AFD
        • Partenaires : CRCF, CHNU de Fann, Dakar, Sénégal, VITROMES, IRD, Dakar, Sénégal, ACMU, Dakar, Sénégal, Université Gaston Berger de Saint-Louis, Sénégal, ENSAE, Dakar, IRD UMI 233 TransVIHMI, Montpellier, France, CEPED, Paris, France, LPED, Paris, France, SESSTIM, Marseille France, AMSE, France
        • Année début/fin : 2018-2022
        • Contact : bernard.taverne@ird.fr
“Mothers, children and adolescents: developing strategies to improve integration of MCH, HIV, TB and malaria prevention, screening and management into health systems in Laos. Operational Research Partners: Humanity Inclusion, CHIAS, University of Health Science, Expertise France (2020-2024) (PI Research component).
        • Porteuse : Pascale Hancart Petitet
        • Pays : Laos
        • Objectif principal : Concevoir et mettre à l’essai une stratégie intégrée et fondée sur des données probantes sur les questions en lien avec la santé sexuelle et reproductive, le VIH, la tuberculose et le paludisme (programme pilote comprenant des messages de prévention, de dépistage et de traitement) pour les femmes, les enfants et les adolescents, province de Savanakhet (Sud Laos)
        • Financeur : Expertise France
        • Partenaires : Université des Sciences Sociales de la Santé, Vientiane,, Community Health and Inclusion Association (CHIAs) Humanity Inclusion (HI), Education Counsulting Center (ECC)
        • Année début/fin : 2020-2024
        • Contact : pascale.hancart-petitet@ird.fr
Reinventing the rash A global history of measles in the vaccine era (PI Laurence Monnais(Université de Montréal)/ Research Council of Canada/ (2019-2025)/ co PI Laos
        • Porteuse : Pascale Hancart Petitet
        • Pays : Laos, Cambodge
        • Objectif principal : Ce projet vise à combler une lacune historiographique majeure dans la biographie de la rougeole, et plus particulièrement à identifier les antécédents (politiques, économiques, socioculturels) les déterminants de la rougeole et son contrôle dans les espaces et les collectivités depuis le début des années 1960. Il vise également à mettre en œuvre une approche novatrice de l’histoire mondiale de la santé et de la médecine qui peut saisir les interactions mutuelles entre la biologie, la technologie et la société.
        • Financeur : Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
        • Partenaires : Université de Montréal, IRD, Columbia University, University College London, University of Hong Kong, University of North Carolina at Chapel Hill. Partenaires du Sud à identifier.
        • Année début/fin : 2019-2025
        • Contact : pascale.hancart-petitet@ird.fr
Life paths, Therapeutic mobility and breast cancer in Cambodia. Cambodia University of Technology and Science (CamTech), Calmette Hospital, SENOVIE (2023). Co PI Clémence Schantz (IRD CEPED)
        • Porteuse : Pascale Hancart Petitet
        • Pays : Cambodge
        • Objectif principal : La première phase de ce projet vise à évaluer l’état actuel de la prise en charge du cancer du sein dans le pays afin d’identifier les défis à relever. Elle se concentrera sur la mobilité thérapeutique des soignants (principalement des médecins impliqués dans l’onco- sénologie) et des patientes atteintes d’un cancer du sein
        • Financeur : Institut Convergences et Migrations (ICM) and the Institut National du Cancer (INCa) Recherches Financement FSPI – R ambassade de France au Cambodge
        • Partenaires : National Mother and Child Hospital Centre (NMCHC) Calmette Hospital, Khmer-Soviet Friendship Hospital (HAKH)
          Cam Tech, University of Puthisastra
        • Année début/fin : 2023-2025
        • Contact : pascale.hancart-petitet@ird.fr
Projet Structurant de formation Social Sciences & Health Research Capacity-Building. Laos, University of Health Science (Co PI Vanphanom Sychareun)
        • Porteuse : Pascale Hancart Petitet
        • Pays : Laos
        • Objectif principal : Il s’agit d’une initiative de coopération franco-laotienne visant à développer une offre annuelle de formation intensive et de méthodes et outils multidisciplinaires liés aux sciences sociales dans la recherche en santé.
        • Financeur : IRD
        • Partenaires : University of Health Science, Vientiane, Lao Public Health Institute (LaoTPHI), Faculty of Social Sciences at the National University of Laos, University of Montréal (Department of History CETASE).
        • Année début/fin : 2022-2025
        • Contact : pascale.hancart-petitet@ird.fr
TickRisk
        • Porteuse : Pascale Hancart Petitet
        • Pays : Espagne, France, Romanie et Turquie 
        • Objectif principal : L’objectif de TICKRISK est de co-développer la préparation, l’éducation à la santé et la communication des risques pour les épidémies de FHCC dans 4 sites situés aux frontières de l’Europe et présentant différents niveaux de risque. Nous évaluons comparativement la production de connaissances scientifiques sur le virus de la fièvre catarrhale du mouton, leur traduction en politiques de santé publique et en communications médiatiques et leur réception, ainsi que les expériences des relations entre l’homme, la tique, l’animal et l’environnement (et, le cas échéant, le virus de la fièvre catarrhale du mouton).
        • Financeur : ANRS | MIE
        • Partenaires : INSTITUT PASTEUR, ENS-LYON
        • Année début/fin : 2024-2027
        • Contact : almudena.marisaez@ird.fr

Collaborations et partenariats

A venir…

Membres de l’équipe

L’équipe 4 est coordonnée par B. Taverne.