Vous êtes ici : Accueil / Equipes / Equipe 4 : Cultures locales, santé globale / Les thèmes de recherche / Analyses anthropologiques de la iatrogénie

Infos pratiques

Organigramme

Contacts
  • Directeur :

        Pr Eric DELAPORTE

  • Directeur Adjoint :

        Bernard TAVERNE

Accès à la Délégation Régionale IRD-Occitanie (Montpellier)

Analyses anthropologiques de la iatrogénie

Les travaux développés au cours de la période précédente ont montré l’ampleur de la pharmaceuticalisation et les formes que prennent des recours et usages des médicaments dans les secteurs formel et informel. L’OMS a récemment appuyé les pays africains pour qu’ils se dotent de centres et dispositifs de pharmacovigilance, qui devraient permettre de documenter les effets iatrogènes des médicaments. De plus, la lutte contre les infections nosocomiales s’organise au plan international, notamment au travers de la mise en place, toujours impulsée par des institutions proches de l’OMS, de coalitions de patients et de soignants ayant pour objectifs d’informer, de prévenir ou d’obtenir réparation à propos d’infections nosocomiales. Or les effets indésirables et iatrogènes ainsi que les pathologies nosocomiales sont produits par les pratiques de soins, dans les services biomédicaux et d’autres lieux de traitement, ou de recherche (études, centres de recherche, plateformes). De plus la prise de conscience collective de ces problèmes de santé n’obéit pas qu’aux injonctions des organismes des Nations Unies : elle est dépendante des capacités d’identification des troubles et d’imputabilité, du cadre juridique, des rapports de pouvoirs entre professionnels de santé, patients et associations de patients (éventuellement juristes), et de la culture populaire des soins. Les dispositifs institutionnels récents ont-ils instauré des méthodologies d’identification de ces troubles, appuyés sur des nosologies prédéfinies ou d’autres modes d’identification antagonistes ? Des savoirs profanes sur les effets indésirables des médicaments, les fautes et les aléas thérapeutiques, sont-ils en cours de constitution ? Les sociétés du Sud sont-elles en mesure de prévenir ou reconnaître des scandales comme ceux qui ont généré plusieurs milliers de morts dans les pays du Nord ? Ces questions impliquent de conduire une analyse ethnographique comparée, qui peut être définie sous forme de monographies, à partir de populations confrontées à ces questions (recours juridiques, enquêtes auprès de victimes), ou en retraçant des « vies sociales » de médicaments connus au Nord pour les accidents qu’ils ont provoqués.