Vous êtes ici : Accueil / Equipes / Equipe 3 : Recherche clinique sur le VIH / Les thèmes de recherches / Diversité génétique, l’épidémiologie et les mécanismes de la résistance aux antifongiques de genre Cryptococcus et Candida

Infos pratiques

Organigramme
Contacts
  • Directeur :

        Pr Eric DELAPORTE

  • Directeur Adjoint :

        Bernard TAVERNE

Accès à la Délégation Régionale IRD-Occitanie (Montpellier)

Diversité génétique, l’épidémiologie et les mécanismes de la résistance aux antifongiques de genre Cryptococcus et Candida

Les travaux actuels de l’équipe portent sur la diversité génétique, l’épidémiologie et les mécanismes de la résistance aux antifongiques de genre Cryptococcus et Candida

Axe " diversité génétique " et " épidémiologie de la résistance "

-      étude sur les cryptococcoses en Côte d'Ivoire en collaboration avec le CeDres (Centre de Diagnostic et de Recherche sur le SIDA et les maladies opportunistes),  en cours, accueil d’un doctorant (F. Kassi) dans le cadre de sa thèse sur ce sujet. Les souches sont en cours de prélèvement et d’analyse.

-      étude sur l'épidémiologie de souches de C. gattii environnementales du pourtour méditerranéen avec le Pr. Cogliati (Milan) sous l'égide de l'ISHAM Cryptococcus working group

-      études sur  les candidoses et cryptococcoses chez les PVVIH au Cameroun

Axe " Emergence de la résistance "

Les expériences menées sur la résistance à la caspofungine de Candida vont être approfondies.

Ayant démontré que les souches rendues résistantes à la caspofungine présentaient des modifications structurales de la paroi corrélées avec une augmentation du taux de chitine et une diminution du taux de β glucanes pariétaux, nous poursuivons par l’étude de 9 gènes impliqués dans la synthèse de la paroi (CAN2, RTA, AGP, PGA3, ERG5, GSL22, SKN, CRH, GSC1). Nous porterons un intérêt particulier aux gènes CRH11 et CHT 1 et 2 (codants pour des chitinases), corrélés avec l’augmentation de la CMI à la caspofungine en réalisant des doubles mutants de Candida albicans pour ces gènes d’intérêt (CRH et gènes codant pour les chitinases) dans le but de décrire un mécanisme original de résistance, indépendant des mécanismes connus. Nos recherches sur la résistance vont être poursuivies sur d’autres organismes tels que C. parapsilosis.