Vous êtes ici : Accueil / Equipes / Equipe 1 : Diversité génétique du HIV; émergence des rétrovirus et autres pathogènes / Les thèmes de recherche / EMERGENCE DE MALADIES VIRALES ET PARASITAIRES EN AFRIQUE CHEZ LES SINGES ET L’HOMME

Infos pratiques

Organigramme
Contacts
  • Directeur :

        Pr Eric DELAPORTE

  • Directeur Adjoint :

        Bernard TAVERNE

Accès à la Délégation Régionale IRD-Occitanie (Montpellier)

EMERGENCE DE MALADIES VIRALES ET PARASITAIRES EN AFRIQUE CHEZ LES SINGES ET L’HOMME

Sommaire

  • Présentation
  • HIV
  • SIV
  • EMERGENCE DE MALADIES VIRALES ET PARASITAIRES EN AFRIQUE CHEZ LES SINGES ET L’HOMME

Ce projet a comme objectif général d’étudier les effets de la modification de l’habitat, du à la déforestation et à la fragmentation des forêts sur l’émergence des nouveaux pathogènes chez l’Homme vivant en contact plus rapproché avec les primates non-humains (PNH). Il s’agira d’identifier et caractériser les pathogènes circulant chez les PNH vivant dans des forêts intactes et puis dans des régions dont l’habitat a été modifié par l’Homme, et évaluer des potentielles nouvelles transmissions inter-espèces du singe à l’Homme, mais aussi inversement. Plus spécifiquement, les objectifs à atteindre seront :

• Effectuer un bilan initial de la biodiversité : Déterminer et comparer le nombre d’espèces de PNH présentes, leur densité selon le type d’habitat (modifié ou pas par l’Homme) et observer l’évolution de leur abondance et distribution dans le temps 

• Identifier et caractériser différents rétrovirus (Delta- et Lenti- virus) ainsi que d’autres pathogènes tels que les hémosporidies (Plasmodium spp.) ou les parasites intestinaux chez les primates-non humain et procéder à une veille sanitaire chez les populations humaines exposées à ces pathogènes 

• Examiner et comparer la prévalence de ces infections et la diversité génétique des pathogènes chez les PNH, en particulier chez les chimpanzés et les gorilles, dans des forêts intactes et protégées et dans des forêts modifiés, à proximité des villages

• Déterminer et comparer la diversité génétique de l’hôte (chimpanzé et gorille) selon un gradient de pression anthropogénique et la corréler à une susceptibilité accrue (ou moindre) aux différents agents pathogènes qui menacent les PNH 

Cette étude sera conduite dans les régions ou nous suivons des groupes chimpanzés et gorilles depuis plusieurs années au Cameroun. Nous choisirons  trois types d’habitat classifiés selon le degré d’impact humain (endroit reculé, rural ou près de villages).