Vous êtes ici : Accueil / Equipes / Equipe 1 : Diversité génétique du HIV; émergence des rétrovirus et autres pathogènes

Infos pratiques

Organigramme
Contacts
  • Directeur :

        Pr Eric DELAPORTE

  • Directeur Adjoint :

        Bernard TAVERNE

Accès à la Délégation Régionale IRD-Occitanie (Montpellier)

Equipe 1 : Diversité génétique du HIV; émergence des rétrovirus et autres pathogènes

Les faits marquants

1- Après la découverte de l’origine du VIH-1 groupe M et N et toujours à partir d’enquêtes portant sur plusieurs milliers d’échantillons de fèces de grands singes collectés in natura au Cameroun, au Gabon et en RDC découverte de l’origine du VIH-1 groupe P.

2- Mise en évidence de la pathogénicité du SIVcpz chez un chimpanzé naturellement infecté au Cameroun et présentant des signes du sida.

3- Découverte en partenariat avec l’université de Pennsylvanie de l’origine de Plasmodium falciparum chez le gorille d’Afrique Centrale.

4- Caractérisation de nouveaux SIV infectant naturellement de nombreuses espèces de petits singes en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest et mise en évidence d’une neuvième transmission d’UN SIVsmm du mangbé enfumé à l’Homme, avec l’identification d’un nouveau groupe de virus HIV-2 en Côte d’Ivoire.

5- Mise au point et validation du DBS pour le suivi virologique des PvVIH en Afrique et évaluation de la transmission acquise et transmise de la résistance aux antirétroviraux dans près de 20 pays africains et asiatiques.

La diversité génétique est l’une des caractéristiques majeures des VIH/SIV, en particulier en Afrique. Dans ce domaine, notre équipe a acquis une reconnaissance internationale de recherche et de formation. Nos travaux s’inscrivent dans les 2 grands axes de recherches suivants: (I) documenter la variabilité des rétrovirus humains et étudier, en particulier l’impact de cette variabilité, sur les traitements antirétroviraux et sur  l'efficacité des outils de diagnostic; (II) l'étude des rétrovirus simiens (SIV) circulants en Afrique afin d'identifier et caractériser les SIV auxquels les humains sont exposés et donc de surveiller l’émergence éventuelle de nouveaux VIH. Enfin Sur un plan thématique nous développons un troisième axe sur les effets des changements sociaux et environnementaux sur l’émergence de maladies virales et parasitaires en Afrique Centrale et de l’Ouest, chez les singes et l’homme.

Nos projets associeront recherches de laboratoire plus fondamentales et recherches appliquées afin de répondre aux urgences de Santé Publique.

Les différents projets seront développés en bénéficiant des réseaux de collaboration opérationnels, en particulier ceux développés à travers notre accréditation OMS et l’ANRS. De façon spécifique la création d’un LMI (Laboratoire Mixte International) associant le laboratoire de Montpellier à ceux de Yaoundé et de Kinshasa fera qu’une action plus importante vers la RDC sera concrétisée. Le renforcement des liens collaboratifs avec Epicentre et MSF permet le développement de projets communs en particulier en Afrique de l’Est.

Le laboratoire de Montpellier joue le rôle de référence Nord avec une fonction de formation des chercheurs impliqués dans les projets et la réalisation de techniques virologiques et moléculaires sophistiquées et non réalisable en Afrique. Nous assurerons, comme dans le passé, le transfert de technologie dans les pays du sud et formerons les étudiants du sud dans les masters et thèse de doctorats (PhD) en co-tutelle

Les thèmes de recherche

  1. HIV
  2. SIV
  3. EMERGENCE DE MALADIES VIRALES ET PARASITAIRES EN AFRIQUE CHEZ LES SINGES ET L’HOMME